19/01/2009

Four banal


Un four à pain en plein centre ville de Guéméné - Penfao .
Qui a de la farine ?
A baker's oven in full city center of Guéméné-Penfao
Who has some flour?

17 commentaires:

Marilyn, la Californienne a dit…

Waow -- pas banal de tout, ce four ! Les anciens fours a pain sont superbes, je pense. On peut s'imaginer les conversations la bas, aux autres temps ...

Marie-Noyale a dit…

C'etait sans doute plus sympa ainsi plutot que de le faire seule a la maison!!! On enfourne et hop on va papoter avec les copines pendant la cuisson!!

Chipie a dit…

C'est comme le lavoir d'autrefois...

Olivier a dit…

cela me rappelle le vieux four à pain à Martel dans le Lot, je l'ai jamais vu marché malheureusement, mais mon grand-père m'avait raconté son histoire (que j'ai honteusement oublié). J'adore l'odeur du pain qui sort des four à pain, hummmmmm....

alice a dit…

ON dirait qu'il est encore utilisé, les pierres sont noircies...Affaire à suivre!
Olivier avait raison côté météo: quelle tempête, ce week end!

lyliane a dit…

Il n'est pas là pour faire griller la fameuse andouille de la région?

Cergie a dit…

Un pareil centre ville c'est pas banal, même le ciel et le soleil y sont pas banaux.
En Alsace, on faisait cuire le Backehoffe pendant la messe dans le four du boulanger. Au Maroc les ménagères pétrissent leur pain plat (kesra), le marquent à la fourchette pour le reconnaitre et le font cuire itou dans des fours banaux
Maintenant, les gens achètent des machines à pain qui font tout, y a qu'à mettre la poudre. C'est bien moins convivial, faut le reconnaitre...

Deslilas a dit…

Nous avons un ancien four à pain installé dans une petite maison appelée "chambre à four". L'un des 2 ou 3 rescapés dans notre village.
Les anciens se souviennent encore de leur utilisation collective notamment lors des fêtes communales. Le notre fonctionne encore lorsque nous avons le courage de le chauffer. Je publierai quelques photos ultérieurement.

nathalie in avignon a dit…

De nos jours les gens qui ont de la farine ont aussi une machine à pain.

J'espère que ce four banal sert encore parfois, au moins pour les fêtes de village.

Pour le whisky, message reçu 5 sur 5. Je vide le frigo de ses glaçons mais je refais le stock du bar - je rajoute des zakouskis ou tu surveilles ta ligne??? LOL

nathalie again a dit…

Guéméné-Penfao, y'a de ces noms quand même !!! Tu sais d'où ça vient et ce que ça veut dire? On est déjà en Bretagne, là, non ?

Peter a dit…

C’est heureux que certain villages ont eu le bon sens de garder ces fours (… ainsi que les lavoirs) ! Même, si on ne les utilise guère, c’est très décoratif !

delgrippium a dit…

tu as vu?? quelqu'un t'a traité d'andouille dans son commentaire? :-)
Est-ce vrai? est-ce que tu es une andouille? si tel était le cas, et bien, euh...:-)
Bon, bon, ta photo date de l'automne dernier. Parce qu'il y a encore des feuilles sur les arbres. Et maintenant nous sommes en hiver. Et en hiver, on mange aussi du pain. Donc c'est pas grave si ta photo date de l'automne. Moi je ne fais pas de pain. je vais l'acheter à la boulangerie. Pis parfois, quand je sors du boulot le soir, je rentre chez moi et j'oublie d'aller acheter du pain ou alors je suis trop fatiguée pour le faire. Alors j'ai des baguettes précuites que je mets dans mon four et hop le tour est joué.
Je sais, je sais, c'est le meilleur pain que l'on puisse manger.

Mesdames et Messieurs, c'était encore un épisode de la vie trépidante de delphinium. Je rends l'antenne à l'instant. Bonne journée

melanie a dit…

Un four à pain pour se réunir et causer ? Quelle idée ! Ya la télé et TF1, c'est plus mieux et c'est "culturel" au moins !

hpy a dit…

Banal? Pas tant que cela.

claude a dit…

Moi j'en ai de la farine,de toutes sortes. Je peux venir faire de grosses miches et papoter avec Marie-Noyale. Cela dit, il est très beau ce four !

marley a dit…

An old fashioned breadmaker!

Bergson a dit…

@ Delgrogphinium : ma photo est de fin décembre pas de ma faute si en Suisse les feuilles tombent fin aout.

@ Nat : Le nom de Guémené-Penfao trouve donc tout naturellement ses origines dans la langue bretonne. Si le nom Guémené a évolué de nombreuses fois au cours des siècles, certains historiens s'accordent à dire qu'il viendrait de « Guen Menez », qui signifie montagne blanche en raison notamment des coteaux blancs de Lizien.

Le nom Penfao vient de « Pen-Faou » qui signifie le bout du bois de hêtre. La région comptait en effet, jadis de nombreux hêtres. Penfao était autrefois un prieuré et une frairie de Guémené qui se trouvaient à « l'extrémité d'un bois de hêtre ».

@Lyliane : l'andouille est de Guémené-sur-Scorff qui contrairement à celle de Vire remplissage est fabriqué par enfilage succésif d'intestin.
MAis je crois qu'on profite du nom pour en vendre aussi par ici

@ Claude : ok pour le pain, Marie Noyale vienty pour la discussio, je pense qu'elle ne sera pas seule.
Je fais l'andouille et on fera venir le vin de Suisse. et Nat amène le whisky.
Reste à fixer la date

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...