03/10/2007

Dead leaves #5



Les feuilles mortes - Gainsbourg

Oh je voudrais tant que tu te souviennes
Cette chanson était la tienne
C'était ta préférée, je crois
Qu'elle est de Prévert et Kosma

Et chaque fois les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir
Jour après jour les amours mortes
N'en finissent pas de mourir

Avec d'autres bien sûr je m'abandonne
Mais leur chanson est monotone
Et peu à peu je m'indiffère
A cela il n'est rien à faire

Car chaque fois les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir
Jour après jour les amours mortes
N'en finissent pas de mourir

Peut-on jamais savoir par où commence
Et quand finit l'indifférence
Passe l'automne vienne l'hiver
Et que la chanson de Prévert

Cette chanson, Les Feuilles Mortes
S'efface de mon souvenir
Et ce jour là, mes amours mortes
En auront fini de mourir

Oh I would like as much as you remember
This song was holds it
It your was preferred, I believe
That it is of Prévert and Kosma

And each time dead sheets
Te recall to my memory
Day after day dead loves
Do not finish any dying

With other of course I give up myself
But their song is monotonous
And little by little I indiffère
With that it is nothing to make

Because each time dead sheets
Te recall to my memory
Day after day dead loves
Do not finish any dying

Can one never know with where starts
And when the indifference finishes
Pass the autumn comes the winter
And that the song of Prévert

This song, Dead Sheets
Be erased my memory
And this day there, my dead loves
In will have finished dying

8 commentaires:

hpy a dit…

J'adore.

lyliane a dit…

cela me fait penser que je dois couvrir ma mare d'un filet.. Magnifique chanson, pleine de mélancolie, ça cadre bien avec le temps d'automne que nous avons,brume et pluie.

Cergie a dit…

Que les feuilles tombent est nécessaires à la survie de l'arbre qui ne pourrait les nourrir en hiver.
Comme les cheveux, les feuilles tombent parce qu'elles ont durée de vie limitée
Ds les pays où il faut toujours beau, elles tombent mais cela ne se voit pas, parce que ce n'est pas toutes en même temps...
J'adore l'automne, j'aime l'hiver et ma saison préfèrée est le printemps.
S'il n'y avait pas de saison, il n'y aurait pas de magnifiques poèmes comme celui ci...

claude a dit…

Deux feuilles mortes sur l'eau, c'est beau ! Quand Gainsbourg chantait cette jolie chanson, c'était le temps du bon Gainsbourg, celui du Poinçonneur des Lilas et de la Javanaise.

DS2944 a dit…

Ascpect et couleur de la matière très intéressants : entre mercure et plomb d'ailleurs plutôt plomb ... à cause le la plume, pas la tienne Bergson, celle qui est représentée par la feuille en silence car de la fauille mais je m'égare : photo sympa !

delphinium a dit…

Ma saison préférée c'est l'automne.
"légère est la chute des feuilles et dure est la chute des fruits"...

Marie a dit…

Très belles chansons, effectivement.

Cher Bergson, je pense que tu voulais écrire "dead leaves".....

photolicious a dit…

Cette chanson est belle...tres poetique. C'est aussi un peu triste...

Je pense que la France et un beau pays et je la visiterai cette Novembre. J'arrive!

Voici mon photo blog:
www.veryclicky.blogspot.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...