17/09/2013

Retable

Le doyen Blays (1624-1706) demanda au sculpteur angevin Gaspard Robelot un retable pour cacher les ouvertures romanes de l'abside de l'église de béré.

10 commentaires:

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

Que ce Christ dans l'église de béré est beau !

BISES et bonne continuation cher Bergson.

Solange a dit…

C'est une merveille toutes ces garnitures, de la vrai broderie.

Thérèse a dit…

Le sculpteur s'en est donne a coeur joie!

Olivier a dit…

les eglises cachent de superbes tresors

France a dit…

Elle est si belle et il doit en avoir tant de secrets
il suffit de regarder je pense
BISOU

claude a dit…

Je suis toujours admirative de ce genre d'oeuvres. C'est magnifique.

Miss_Yves a dit…

Voilà un "cache "absolument remarquable!

Catherine a dit…

La simple petite église de Béré cache bien son jeu !

Brigitte a dit…

Belle église, nous espérons bien une visite guidée la prochaine fois, on connait quelqu'un(e)

Chipie a dit…

Majestueux !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...